Banniere Banniere Banniere Banniere
SMCG
VERSIONS ÉTRANGÈRES
Camargue Gardoise
 

Siège Hôtel du Département 
Rue Guillemette 
30044 NIMES cedex 9
Téléphone : 04 66 76 78 55

 

Centre du Scamandre
Route des Iscles Gallician
30600 Vauvert
Téléphone : 04 66 73 52 05

43°36'21.61"N / 4°20'14.48"E

SIRET 253 002 588 00015

APE 950 Z

 

Maison du Grand Site de France

de la Camargue Gardoise 
Route du Môle 
30220 Aigues-Mortes
Téléphone : 04 66 77 24 72

43°33'38.49"N / 4°11'1.29"E


 

 
 

 

La Camargue est une formation géologique récente (10000 ans) issue du recul progressif de la mer et du dépôt d'alluvions des différents lits du Rhône constituant par endroit des cordons sableux. Ces cordons marquant les lignes de rivages successives délimitaient les lagunes isolées progressivement de la mer pour former des plans d'eau peu profonds alors soumis aux eaux douces.

Cette faiblesse de profondeur permet l'installation d'herbiers aquatiques tels que les "potamots" et les "charas" encore appelés localement "gratte".

Espace de multi-usages traditionnels, les étangs sont aussi une "remise" (lieu de repos) importante pour des milliers de canards hivernants.

Les conflits d'usages autour des besoins en eau compromettent aujoud'hui une qualité durable de ce milieu et perturbent le fonctionnement des milieux périphériques tels que les roselières.

 

 

 

La roselière est un marais d'eau douce où domine une végétation émergeante dense composée de roseaux (Phragmites communis) et se développe souvent en périphérie des étangs de façon spontanée.

C'est ainsi qu'elle est présente depuis des siècles sur les bords des étangs du Scamandre-Crey-Charnier et représente avec près de 3000 hectares d'un seul tenant, une des plus grandes roselières d'Europe. La coupe du roseau ou "sagne" effectuée mécaniquement en hiver depuis les années 50 permet un maintien à long terme de la roselière en la rajeunissant.

Ce milieu, d'un grand intérêt avifaunistique, joue un rôle primordial dans la reproduction de nombreuses espèces d'oiseaux dites "paludicoles" comme la panure à moustache, le héron pourpré ou encore le butor étoilé.

Cet espace de multi-usages connaît aujourd'hui une dégradation rapide imputable à une superposition des activités palustres qui se traduit par un cloisement et un manque de renouvellement des eaux. Cette superposition d'usages entraine des périodes d'assec trop courtes qui fragilisent les roseaux.

 

 

 
Mentions légales |  Partenaires |  Nous contacter |  Haut de page