Banniere Banniere Banniere Banniere
SMCG
VERSIONS ÉTRANGÈRES
Camargue Gardoise
 

Siège Hôtel du Département 
Rue Guillemette 
30044 NIMES cedex 9
Téléphone : 04 66 76 78 55

 

Centre du Scamandre
Route des Iscles Gallician
30600 Vauvert
Téléphone : 04 66 73 52 05

43°36'21.61"N / 4°20'14.48"E

SIRET 253 002 588 00015

APE 950 Z

 

Maison du Grand Site de France

de la Camargue Gardoise 
Route du Môle 
30220 Aigues-Mortes
Téléphone : 04 66 77 24 72

43°33'38.49"N / 4°11'1.29"E


 

 
 

Réserve Naturelle Régionale de Mahistre et Musette

Cette RNR, traversée  par le canal du Rhône à Sète,  est composée de deux domaines réunis par les acquisitions successives du Conseil Départemenatl du Gard : Mahistre et Musette. Pour certaines espèces (Flamants, Hérons, Canards...), les domaines sont connectés. Pour d'autres comme les Cistudes d'Europe et les activités humaines, le canal du Rhône à Sète constitue une barrière. Situés sur des terrains très bas en altitude, ces espaces ont en plus de leur fonction de sanctuaire pour la faune et la flore, pour objectif de recréer un champ d'expansion volontaire des crues du Vieux Vistre et du Canal du Rhône à Séte.

Le domaine de Mahistre constitue une relique des grands marais de la Souteyranne asséchés vers 1970 pour l'agriculture. L’exploitation agricole de ce site a été peu intensive, et seule sa partie sud a été mise en culture durant quelques années. Le domaine présente aujourd’hui une riche mosaïque de milieux représentatifs de la Camargue Gardoise (roselières, jonchaies, sansouïres, étangs etc.), et une grande diversité faunistique : bon nombre d’espèces d’oiseaux (200 recensés à ce jour) utilisent ainsi cet espace. L'implantation récente de Hérons pourpré et de Grande aigrette témoigne de la capacité d'accueil des grandes roselières du site. En fin de printemps les nichées de Tadorne de belon, un canard protégé, se regroupent en crèche avant d'aller muer en mer des wadden tandis qu'en été les Chevaliers stagnatile et autres limicoles profitent des vasières laissées par la baisse des niveaux d'eau pour se nourrir le temps d'une escale pendant leur trajet migratoire de 4000 Kilomètres. L'hiver tandis que le mistral souffle les Talèves sultane paradent déjà sous le regard des Sarcelles d'hiver toujours prêtes à prendre la fuite si l'ombre d'une Busard des roseaux surgit de derrière les Tamaris. La présence d’une population de plus de 700 individus de Cistude d'Europe atteste de la valeur patrimoniale exceptionnelle de ce domaine. Sur les digues, sonvent à l'ombre des arbres se trouvent aussi des Dianes, papillon dont les chenilles ne se trouvent que sur deux plantes hôtes, les Aristoloches.

Sur la partie Sud, la plus saumâtre, se trouvent deux troupeaux de chevaux chargés du maintien de l'ouverture des milieux afin de conserver la diversité des habitats du site. Leur présence s'étale du mois d'Avril, lorsque la végétation herbacée sort, au mois de novembre quand elle s'éteint.

 

 

Ancien polder agricole céréalier, le domaine de la Musette n'a plus qu'aujourd’hui des haies de roseaux rectilignes qui puissent témoigner de ce passé. Le programme de restauration des milieux agricoles vers des milieux naturels avec comme objectif de recréer un champ d’expansion des crues du Vieux Vistre a fonctionné. Ce site se compose de marais ouverts  peuplés d'herbiers aquatiques ceinturés par des roselières. Constituant un lieu d’alimentation et de nidification privilégié pour de nombreuses espèces d’oiseaux comme la Nette rousse, le Grèbe huppé ou les Hérons arboricoles, le rôle naturel du site est certain. Dans la canopée de la ripisylve se trouve une aire de milan Noir qui profite de la tranquillité des lieux tandis que dans les plus basses strates on trouve la rare et protégée Nivéole d'été, une plante aux fleurs composées de clochettes blanches.

La pratique de la chasse y est spécialement règlementée pour la société de chasse communale locale qui, en autres conditions, ne peux y accéder qu'une seule journée par semaine. De ce fait le site est préservé du dérangement la majeure partie du temps et permet aussi à des passionnés de pratiquer une activité traditionnelle très ancrée en Camargue. La présence de dortoir  d'oiseaux hivernants, ainsi que d'espèces nicheuses précoces atteste du bon dosage de la pression de chasse sur ce territoire.

 

 

 
Mentions légales |  Partenaires |  Nous contacter |  Haut de page